Icare

2003
"Les ailes d'Icare", Paolo Racagni "Envols et chutes", Giovanna Galli "Vert" la lumière, Henri-Noël Aubry Triptyque : "Vol, Soleil, Chute d'Icare", Verdiano Marzi

L’exposition met en scène le travail de quatre artistes mosaïstes de la même génération (ils exercent depuis une trentaine d’années) et formés à l’Ecole de Ravenne et/ou aux Beaux-Arts de Paris. Ils sont tous imprégnés de la culture de la mosaïque byzantine qu’ils adaptent aux tendances artistiques actuelles. Les artistes, réunis autour d’un même thème, présentent un ensemble d’oeuvres complémentaires, spécialement créées pour cette exposition, dans une scénographie à la fois insolite et respectueuse du lieu.

Les quatre artistes : Henry-Noël Aubry (Toulon), Giovanna Galli (Paris), Verdiano Marzi (Bagnolet) et Paolo Racagni (Ravenne).

Le sujet : Icare et son père Dédale. Le vol, symbole de liberté infmie, a toujours fasciné l’humanité, mais comporte aussi limite et danger. De cette dualité naît l’idée de mettre en relation Dédale et Icare (père - fils). Dédale, c’est la raison et le sérieux de l’ingénieur qui fabrique des objets issus de son imagination. Icare, c’est l’irrationnel et l’ivresse qui guide son propre instinct. Il s’agit de deux entités, similaires mais différentes, comme séparées par un axe de symétrie. Les quatre artistes sont proches de Dédale quand ils façonnent la même matière qui est aussi à l’origine de leur réflexion. Mais, comme Icare, ils sont spontanés, éprouvent un grand besoin de liberté et sont toujours en vol, attirés par l’inconnu et la chaude lumière du soleil...

_

Plan du site | | mentions légales|||