Riccardo Licata, éveilleur de talents

2011
sans titre, 100x72cm, Riccardo Licata, 2010 sans titre, 78x56cm, Riccardo Licata, 2010 sans titre, 53x78cm, Riccardo Licata, 2010 Trace,60X120cm, Laurence Colombo, 2010 Organique (détail), Moema Branquinho, 2010 Au silence, Françoise Giannesini, 2002, ardoise, acier, mortier, (...) sans titre (détail), Laurence Laydet Pour Riccardo, 70x70cm, Giovanna Galli, 2011 Lanterne magique, 40x40cm, Guillemette Buffault

Cette exposition a été présentée dans le cadre de
« Cité mosaïque – Paray-le-monial 2011 »
du 9 juillet au 13 septembre 2011


En 2011, les principaux acteurs culturels de la ville se joignent
à M comme Mosaïque et consacrent leur exposition annuelle à
des mosaïstes de renom.
Le public pourra donc découvrir trois expositions remarquables de mosaïque contemporaine :

- au musée du Hiéron, « Passages », œuvres
monumentales en supension de Valérie Colombel .

- au musée Charnoz, Paroles d’objets restitués –
Hommage à Paul Charnoz
 : mosaïques de Gérard
Brand
.

- dans différents lieux du centre ville, « Riccardo
Licata, éveilleur de talents »
 : Les mosaïstes des
Beaux-Arts de Paris
(1962-1995) honorent Riccardo
Licata, artiste aux multiples facettes.
Au total, six lieux d’exposition forment un itinéraire-mosaïque
cohérent et exceptionnel à travers la ville, susceptible à la fois
de combler l’amateur d’art, passionné de mosaïque
contemporaine, et de séduire celui qui découvre cet art encore
trop confidentiel.

“Riccardo Licata, éveilleur de talents”

Les mosaïstes des Beaux-Arts de Paris (1962-1995)
honorent Riccardo Licata, artiste aux multiples facettes.
M comme Mosaïque rend hommage à Riccardo Licata, personnalité
éminente de la mosaïque contemporaine, puisqu’il créa l’atelier de
mosaïque aux Beaux-Arts de Paris en 1962, et l’anima pendant plus de
30 ans, jusqu’en 1995, y formant plusieurs générations d’artistes,
notamment les plus renommés des mosaïstes actuels.
L’exposition comporte deux volets et quatre lieux d’exposition au centre ville de Paray-le-Monial :

- les œuvres de Riccardo Licata sont présentées à la Tour Saint
Nicolas
.

- les œuvres des artistes de l’atelier des Beaux-Arts de Paris se
répartissent entre la tour des remparts, le cloître et la cour de la
basilique
.

Riccardo Licata
Afin de donner au public un aperçu de son talent multiple, l’exposition Riccardo Licata propose des mosaïques – avec, pour certaines d’entr’elles, leur carton – mais aussi des peintures, des sculptures, des gravures, du verre, des tapisseries...
Trois films, réalisés sur l’artiste par son petit-fils, Lazlo Licata , tout juste terminés, sont visionnés pour la première fois dans une salle de la Tour Saint Nicolas.
Des photos et des documents recueillis auprès de ses anciens élèves font revivre cette ambiance de créativité intense qui régnait dans l’atelier de mosaïque des Beaux-Arts à Paris à cette époque.

Courte Biographie
Né à Turin en 1929, il fait ses études aux Beaux-Arts de Venise.
Dès 1957, il vient à Paris, appelé par Gino Severini pour être son assistant à l’école italienne d’art de Paris.
Actuellement, Ricardo Licata vit et travaille à Paris et à Venise.
Artiste de renommée internationale ; Riccardo Licata compte, en soixante ans de carrière, trois cents expositions personnelles dans 35 pays et a participé à plus de cinq cents expositions collectives dans le monde entier.
Ses œuvres se retrouvent dans les musées d’art moderne de New York, Stuttgart, Varsovie, Mulhouse, Alexandrie, Venise, Milan, Rome, Turin, Florence, Reggio Emilia…

Les artistes de l’atelier des Beaux-Arts de Paris
Les artistes mosaïstes formés dans l’atelier Licata entre 1962 et 1995 ont répondu à l’invitation de M comme mosaïque et rendent hommage à leur maître, exposant des œuvres réalisées pour cette occasion. Ils sont 23, toutes générations confondues. A chacun a sa personnalité, son style, sa technique. Ensemble, ils nous proposent donc un large panorama de la mosaïque d’aujourd’hui.

Ce sont : Henry-Noël Aubry, Joël Barguil, Martine Bassole, Antoine Bell, Cécile Bouvarel, Moema Branquinho, Guillemette Buffault, Pascale Chaput, Valérie Colombel, Laurence Colombo, Giovanna Galli, Laurence Gambin, Françoise Giannesini, Christophe Guilpain, Jérôme Gulon , France Hogué, Laurence Laidet, Catherine Mandron, Monica Machado, Verdiano Marzi, Michelle Massiou, Charles Nguyen Van Du, Marisha Witkowski.

La galerie “L’atelier Mosaïque”

M comme Mosaïque occupe en centre ville, rue de la Visitation à Paray-le-Monial, une boutique qui sert d’atelier secondaire hors saison.
Ce local, transformé en galerie, est mis, le temps de l’été, à la disposition de mosaïstes proches de l’association, notamment d’anciens stagiaires, professionnels ou amateurs de bon niveau, par périodes d’une semaine, du 8 juillet au 12 septembre 2011.
Tenue par les artistes eux-mêmes, cette galerie dont les cimaises se
renouvellent régulièrement est un lieu de rencontres et d’échanges
chaleureux autour de la mosaïque.
Nous aurons le plaisir d’accueillir (par ordre chronologique), par périodes d’une semaine, les mosaïstes suivants :
Suzanne Rippe / Lou Prévost, Catherine Wintzenrieth-Vernier, les ateliers hebdomadaires d’McM, Beatriz Frazao, Gerda Jacobs, Emmanuelle Janssens, Muriel Ligerot, Elisabeth Ragon / Annie Dunlop / Anik Chaïma Appert Ligonnet et Elisabeth Laure .

Vernissage et rencontres

Le vernissage des expositions a eu lieu le vendredi 8 juillet.
- à 18h, au jardin saint Hugues, allocutions et cocktail.
- à 20h, concert de jazz avec le quartet Licata connection , avec Giovanni Licata, dans le cloître de la basilique.

Rencontres
En prolongement du vernissage, ont eu lieu le samedi 9 juillet :
- de 10h à 12h, à la bibliothèque municipale, place de l’Europe, la
présentation du livre d’Albert Strickler consacré à Gérard Brand.
- à 14h, dans la salle des boiserie du Cloître, une après-midi d’échange avec Riccardo Licata et les mosaïstes de son atelier.

Exposition soutenue par : la ville de Paray-le-Monial, le Conseil
Général de Saône-et-Loire, le Conseil Régional de Bourgogne, le Pays
Charolais-Brionnais.